Les études

Écologique
Paysagère
Acoustique

Etude écologique

L’expertise écologique va être réalisée par un bureau d’études indépendant et spécialisé ayant de l’expérience dans des projets en forêt.

Volet avifaunistique (oiseaux)

Les différentes phases du cycle biologique vont être étudiées :

Hivernage
Les observations seront réalisées à partir des points hauts ainsi qu’au niveau des milieux les plus favorables à l’alimentation ou au stationnement des oiseaux hivernants. Tous les indices de présence et observations seront relevés (cris, observation en vol et posé, regroupements, comportements…). Des cartes de terrain localiseront précisément les lieux d’observation, sites de stationnement, vols observés.

Migrations
Les observations doivent être faites depuis des secteurs dégagés autour de la zone de projet lors des périodes de migration. Les résultats permettront de définir les zones à enjeux pour l’avifaune migratrice sur le secteur, ainsi que le cas échéant les couloirs de passage principaux/secondaires.

Nidification
Des sorties terrain seront prévues sur l’ensemble de la zone d’étude afin d’établir les enjeux liés à la nidification des espèces sur l’ensemble du secteur. Des points d’écoutes de nuit seront également réalisés pour identifier l’avifaune nocturne (chouettes, hiboux…)

Volet chiroptérologique (chauve-souris)

L’expertise chiroptérologique va être réalisée sur un cycle annuel complet allant de Juillet 2017 à Septembre 2018. De plus des appareils d’écoutes en altitude seront été installés en canopée et sur le mât de mesures.

untitled-1

Ecoutes en altitude
Les sorties terrain vont être complétées par des appareils de mesures en altitude. Ces appareils permettront d’avoir une idée plus précise des enjeux et de coupler l’activité des chauve-souris en fonction de l’altitude et des conditions météorologiques (vitesse du vent, température, humidité…)

untitled-2

Exemple d’activité des chauve-souris selon la période de la journée et l’altitude

Etude paysagère

Méthodologie de l’étude paysagère

Objectifs du volet paysager :

Identification des enjeux paysagers et patrimoniaux.
Orienter les choix pour définir l’implantation la plus acceptable en terme de cohérence paysagère.

1. Etat initial

  • Analyse du paysage existant
  • Identification des unités paysagères
  • Identification des enjeux paysagers et patrimoniaux
  • Définition des aires d’études

2. Analyse des perceptions du projet

  • Définition des aires d’influences visuelles
  • Réalisation des premiers photomontages
  • Analyse des perceptions et réflexions sur les variantes d’implantations

3. Evaluation des impacts

  • Justification du choix d’implantation finale
  • Réalisation de l’ensemble des photomontages
  • Proposition de mesures d’aménagement
untitled-3

À l’échelle du périmètre éloigné : Étude à échelle large pour comprendre le contexte paysager, ses sensibilités patrimoniales (UNESCO…), comment il est structuré…

À l’échelle du périmètre rapproché (local) : Étude fine depuis les villages à proximité (entrée, sortie, place de l’église…), des hameaux les plus proches et des sensibilités patrimoniales.

Etude acoustique

Méthodologie de l’étude acoustique

1. Caractérisation de l’état initiale :

  • Pose de sonomètre pendant une durée de 15 à 30 jours afin de mesurer le bruit ambiant (égal au bruit de tous les jours (passage de voitures, tracteurs, bruit du vent dans les arbres…).
  • Ces données couplées avec les données de vent du mat de mesures permettront d’obtenir des corrélations bruit ambiant/vitesse de vent sur les périodes diurnes et nocturnes.

2. Modélisation numérique :

  • Modélisation acoustique du parc éolien (position et hauteur des éoliennes, caractéristiques de la turbines, topographie du site).
  • Calcul de l’émergence E
    E = bruit ambiant avec éolienne – bruit ambiant sans éoliennes

3. Vérification du respect des critères avec la réglementation ICPE.

  • Si dépassement de ces critères : Modification de l’implantation et/ou plan de bridage (réduction de la vitesse de rotation ou arrêt complet de l’éolienne) permettant de respecter la réglementation.

Critères d’émergence réglementaire :

  • 5 dB le jour.
  • 3 dB la nuit.

Seuil des critères d’émergence : 35 dB

acoustique_01

Exemple d’un sonomètre

acoustique_02

Exemple courbes Bruit ambiant/vitesse de vent

acoustique_03

Exemple Modélisation topographique

acoustique_04

Source : Mairie de Paris